Taches de sang

0
4293

Aspect et forme des taches :

L’aspect varie suivant le fait qu’elles soient de date récente ou ancienne ; et diffère avec le support sur lequel elles se trouvent.

Taches de sangSur les étoffes claires et absorbantes, les taches ont des contours assez peu nets, sur le linge de couleur, les taches sont difficiles à distinguer, surtout si elles sont anciennes.

Les taches fraîches ont une coloration rouge vif, mais elles perdent rapidement ce caractère et se foncent progressivement, elles deviennent rouges brunes et enfin noirâtre au fur et à mesure que l’hémoglobine au contact de l’air se transforme en méthémoglobine puis en hématine.

Les formes des taches varient suivant leurs provenances diverses : éclaboussures, en jet ou essuyage.

Prélèvement et transport des taches :

Tout objet taché doit être emporté au laboratoire. Si le transport est impossible, on peut prélever les taches à l’aide d’un papier buvard, ou par grattage.

Examen des taches :

A- LES ÉPREUVES PRÉLIMINAIRES OU ÉPREUVES D’ORIENTATION :

Elles comprennent une série de réaction chimiques.

1- La réaction de MEYER à la phénolphtaléine : on verse 2 cm3 de la solution à examiner dans un tube à essai.

Rajoute 2 cm3 de réactif et on mélange. Puis on laisse tomber deux ou trois gouttes oxygénée.

Il apparais immédiatement une belle coloration rouge vif Cette réaction est le plus sensible, mais elle peut être positive avec du jus de certains fruits acides.

Réactif réduit + Taches + Eau oxygénée   Réactif réoxydé

2-La réaction d’ADLER à la benzidine :

Elle suit le même principe que la précédente et présente les mêmes inconvénients.

B- LES PREUVES DÉCISIVES OU DE CERTITUDE :

1- La recherche directe des hématies. A l’examen microscopique, et à condition que les globules n’aient pas été hémolyses.

2-Les épreuves cristallographiques : ces épreuves consistent à provoquer la formation dans le sang, sous l’action de certains réactifs, de cristaux à base d’hématie : les cristaux de TEICHMANN.

3- La spectroscopie : on place la solution à examiner devant le spectroscope.

C- DÉTERMINATION DE L’ORIGINE DU SANG :

1- Vérifier que le sang est d’origine humaine, pour cela on utilisera deux méthodes :

– Celle des sérums précipitants

– Celle de l’anaphylase.

2- S’il s’agit de sang humain, on recherchera sa provenance :

taches de sang menstruel : présence de cellules épithéliales caractéristiques de l’appareil génital.

Taches provenant d’un avortement : odeur particulière, abondance, présence de fragments de placenta, de caduque, de villosités

Lochies : après un accouchement, présence de leucocytes et de granulation graisseuses.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.