Anti-inflammatoires non stéroïdiens AINS

0
2433

Classe importante de médicaments.
Nombreuses molécules.
• Aux indications variées.
• Aux effets latéraux ou secondaires variés.
Ils ont des propriétés pharmacologiques communes :
• Anti-inflammatoires
• Antalgiques
• Antipyrétiques
• Anti-agrégants plaquettaires
Effets indésirables communs :
• Toxicité gastro-duodénale
• Déclenchement de spasmes bronchiques

Mécanisme d’action

Anti-inflammatoires non stéroïdiens AINSIls n’agissent que sur les prostaglandines, en bloquant leur production.

Inhibition de la cyclooxygénase, qui permet la sécrétion des prostaglandines.

Effets :

  • Antipyrétiques
  • Antalgiques
  • Anti-inflammatoires
  • Anti-agrégant plaquettaire Liste des médicaments :

*Acide acétylsalicylique : ASPIRINE, SALIPRAN

*Dérivés pyrazolés : PHENYLBUTAZONE

*Dérivés indoliques : INDOCID, ARTHROCINE

*Dérivés arylcarboxyliques : PROFENID, ADVIL, APRANAX, NUROFEN, VOLTARENE, XENID

*Dérivés oxicams : FELDENE, TILCOTIL

* Fénamates : NIFLURIL, PONSTYL

Indications

a) Rhumatologie :

Ne constitue pas un traitement de fond.

Ne constitue qu’un traitement symptomatique.

Ne doivent être pris que dans les phases douloureuses de ces affections.

Plus l’utilisation est longue, plus le risque d’enregistrer des effets indésirables est grande (ulcère).

b) Traumatologie :

Petites affections : entorses, muscles froissés.

c) Stomatologie, ORL

Traitement des douleurs et inflammations, notamment dentaires.

d) Gynécologie :

Certaines douleurs associées aux règles (PONSTYL)

e) Cardiologie :

Prévention et traitement de l’infarctus du myocarde.

f) Fièvres :

Effets secondaires :

a) Gastro-intestinaux :

  • Nausées
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Douleurs abdominales
  • Ulcères
  • Hémorragies digestives

b) Allergies :

  • Aspirine

c) Troubles hématologiques :

  • Agranulocytose : Phénylbutazone
  • Augmentation du temps de saignement : AINS en général ; particulièrement l’Aspirine (8 jours)

d) Gynécologiques :

  • Grossesse
  • Stérilet

Interactions médicamenteuses :

On n’associe pas les anti-inflammatoires non stéroïdiens

  • Entre eux.
  • Anticoagulants : risques hémorragiques.
  • Corticoïdes : effet ulcérogène sur la muqueuse gastrique.
  • Méthotrexate (anticancéreux) : déplacement des molécules de méthotrexate, libération dans le sang et augmentation de sa toxicité.

Chez l’enfant, l’utilisation des AINS est autorisée, mais pas sans avis médical.

Prendre des précautions particulières.

Le Paracétamol est moins anodin que l’Aspirine, contrairement aux idées reçues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.