Neuroleptiques

0
2422

Ils appartiennent à la liste 1. On les utilise pour les psychoses.

Définition et mécanismes d’action :

On appelle neuroleptique tous les médicaments qui exercent un effet dépresseur global sur la plupart des fonctions cérébrales.

Qui calment l’agitation et l’hyper- activité neuromusculaire en conférant un état de tranquillité et de détente.

Mécanismes d’action +++ :

3 actions :

Neuroleptiques– action sédative : efficacité sur l’angoisse psychotique, l’agitation et l’excitation psychomotrice.

– action anti-productive : efficacité sur les symptômes psychotiques productifs -> délire et hallucination.

– action anti-déficitaire : lutte contre l’inhibition (patient peut reprendre une communication avec autrui).

Les effets secondaires :

– hypotension orthostatique (dépister par prise de tension allongé et debout)

Conseils : se lever en 2 temps, regarder droit devant soi, plier les genoux pour se baisser, boire suffisamment.

Correcteur (si nécessaire) : HEPTAMYL®

– sécheresse buccale : Conseils : boire, hygiène bucco dentaire +++ car risque d’infection.

Correcteur : SULFARLEM®

– constipation Correcteurs : laxatifs

– surcharge pondérale (médocs augmentant l’appétit d’où l’intérêt d’éduquer les patients)

– syndrome extra-pyramidal -> visage figé, raideur musculaire, tremblement (Parkinson).

Conseils : séance de relaxations

Correcteurs de la maladie de Parkinson : ATRIUM®, LEPTICUR®, AKINETON® Pas de Modopar® car antagoniste des neuroleptiques (donc inefficace)

– photosensibilité : accidents très fréquents lors de la prise de neuroleptique

Conseils : pas d’exposition au soleil, crème solaire et sur PM -> dérivé du carotène.

– syndrome malin (atteinte du système neurovégétatif).

Ceci est extrêmement rare ms quand il survient c’est très grave (peut aller jusqu’à la mort du patient).

Si la température augmente -> consultation.

Patient : hyperthermie à 40°, tension très basse, pâleur, sueur, très figé, immobile, ne parle pas -> syndrome malin donc on arrête le traitement, le patient est hospitalisé et réhydraté, + apport électrolytique.

– peut y avoir des troubles endocriniens :

Baisse de la libido, gynécomastie (augmentation des seins), galactorrhée, hyperprolactinémie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.