Hygiène

0
404

HygièneGénéralités :

Branche de la médecine étudiant les moyens individuels et/ou collectifs, les principes et les pratiques qui visent à préserver ou favoriser la santé (Petit Larousse).

À l’hôpital :

  • Hygiène hôtelière : salubrité, accueil
  • Hygiène hospitalière : prévention des infections

Les deux sont complémentaires.

Existence d’une politique de l’hygiène au niveau national.

Infections nosocomiales :

C’est un problème de santé publique.

a) Coût humain :

  • 10000 morts par an
  • AP HP (1995) : 35000 personnes touchées ; 700 morts par an

b) Coût financier :

9% du PIB de la France :

  • Prolongations de séjour
  • Actes thérapeutiques, médicaments
  • Invalidité, reconversion professionnelle 

c) Coût médical :

Développement de la résistance aux antibiotiques.

Principales infections nosocomiales :

  • Infections urinaires : 40% des infections nosocomiales
  • Infections pulmonaires : 25%
  • Plaies opératoires : 18%
  • Sur cathéter : 8 à 9%

a) Les infections urinaires :

Première cause d’infections nosocomiales.

Facteur de risque majeur : le sondage urinaire.

Prévention :

  • Restriction du sondage : se demander si il est vraiment nécessaire
  • Drainage clos : utilisation de poches munies d’un système antireflux et de vidange
  • Asepsie rigoureuse
  • Lavage des mains
  • Respect des protocoles

Il existe à Avicenne un protocole de sondage urinaire.

b) Les infections pulmonaires :

Deuxième cause d’infections nosocomiales.

Morbidité importante.

Mortalité de 10 à 50%.

Coût important : 40 à 50000F.

Facteurs de risques :

  • Sondes d’intubation
  • Ventilation assistée 

Prévention :

Colonisation le plus souvent par voie oro-pharyngée :

  • Aspiration
  • Soins de bouche
  • Soins de nez 

Prévention de la sinusite.

Proscrire l’usage des antiacides.

Position 1/2 assise.

c) Infections des plaies opératoires :

Infection des plaies superficielles et profondes.

Problème de la phase préopératoire et de l’intervention.

Prévention :

Préparation cutanée

  • Pas le rasoir qui provoque des microlésions : crème épilatoire ou tondeuse
  • Douche antiseptique : c’est un acte de soins qui doit être fait avant l’opération, sur une peau déjà propre. Différent de la douche de propreté.

Surveillance postopératoire :

  • Asepsie
  • Respect des protocoles 

d) Infections sur les cathéters :

Contamination manuportée

Contamination par la flore cutanée du patient

Contamination endoluminale

Contamination du connecteur

Infection du trajet sous-cutané

Infection au niveau du manchon fibreux qui se forme autour de la veine :

  • Infection locale
  • Infection systémique

Prévention :

Asepsie rigoureuse à la pose.

Importance de l’antisepsie.

Surveillance :

  • Fixation solide du cathéter
  • Système clos : pansement occlusif les 24 premières heures
  • Réduire les manipulations 

Entretien du cathéter :

  • Supériorité des pansements transparents
  • Lavage des mains
  • Renouvellement des lignes (tubulures) tous les 4 jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici