Aménorrhées

0
401

Les aménorrhées :

A – INTRODUCTION :

1) DÉFINITION :

Absence hémorragie menstruelle.

a) Aménorrhée primaire :

Il s’agit d’une aménorrhée primaire chez une jeune femme de plus de 15 ans qui n’a jamais eu ses règles.

b)Aménorrhée secondaire:

Disparition des règles depuis  plus de trois mois :

 Ménopause

• Post-pilule

2) LES AMÉNORRHÉES PRIMAIRES :

AménorrhéesAbsence de survenue de règles à l’âge de la puberté.

On fait un bilan.

Présence des caractères sexuels secondaires :

• Pilosité pubienne

• Pilosité axillaire

• Développement des seins

• Croissance et rapport taille/poids (anorexie mentale)

• Répartition graisseuse (hanches)

• Examen des organes génitaux : aspect, pigmentation, présence des lèvres

• Toucher vaginal à un doigt

• Examen du col et du vagin avec un spéculum de vierge

• Imperforation hyménéale

Examens complémentaires

• Échographie : utérus, col, follicules

• Caryotype :

• recherche d’un éventuel chromosome XY

• recherche d’un syndrome de Turner

• présence d’un testicule féminisant

Si on ne trouve rien : on pratique un examen physiologique.

Risque important de suicide.

Parfois chez les sportives de haut niveau.

L’organisme secrète des Beta -endorphines qui inhibent l’axe hypothalamo-hypophysaire.

Ces femmes ont leurs règles à l’arrêt du sport.

3) LES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES :

Femmes qui ont eu des règles et qui ne les ont plus depuis plus de trois mois.

Éliminer une grossesse.

a) L’anorexie mentale:

Trouble du comportement alimentaire qui conduit à l’anorexie mentale.

Parfois des phases de boulimie.

Le déclenchement se fait à l’occasion d’un choc émotionnel.

Trouble relationnel grave avec la mère.

Symptômes :

 Anorexie

• Amaigrissement de plus de 30% de son poids

• Aménorrhée

b) Aménorrhée post-pilule :

Délai supérieur à trois mois après la cessation de la prise de la pilule.

Revient généralement de façon spontanée.

Inhibition de l’axe hypothalamo-hypophysaire par les œstroprogestatifs.  

c) Aménorrhées secondaires d’origine utérine :

Synéchies.

Absence de retour de couches.

Après une IVG : curetage trop abrasif.

Accouchement au forceps.

d) Ménopause précoce :

Ménopause avant 45 ans.

Certaines femmes sont ménopausées à 30 ans.

Souvent d’origine familiale.

Maladies auto-immunes.  

e) Syndrome des ovaires polykystiques :

Dystrophie ovarienne polykystique.

f) Les aménorrhées du post-partum :

Syndrome de Sheehan.

Destruction de l’axe hypothalamo-hypophysaire.

Nécrose auniveau de la tige pituitaire, située au niveau de l’hypophyse.

Irréversible.

Traitement à base d’ injections de FSH/LH.

B – TRAITEMENT :

1) LES AMÉNORRHÉES PRIMAIRES :

a) Retard pubertaire simple :

Progestérone simple (UTROGESTAN) 12 jours /mois (15ème au 27ème jour du mois).

b) Imperforations hyménéales :

Chirurgie, éventuellement avec reconstitution.

2) LES AMENORRHEES SECONDAIRES :

a) Les aménorrhées post-pilule :

Éventuellement, on donne de l’UTROGESTAN.

b) Syndrome de Sheehan :

Hormonothérapie substitutive à vie.

c) Syndrome polykystique :

On donne la pilule.

d) Ménopauseprécoce:

Traitement de l’ostéoporose.

e) Aménorrhée psychogène :

Traitement psychiatrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici