Intégration

 

QUE SIGNIFIE ÊTRE INTÈGRE ?

1) AU SENS COMMUN :

• Bonne ou mauvaise intégration : jugement de valeur.

• Réussite sociale

• Qui n’exprime pas sa différence

2) GEORGES BALANDIER :

Anthropologiques ( ) Anthropologue qui a beaucoup travaillé sur l’Afrique.

Toute société ordonne (dans le sens d’imposer un ordre) en divisant.

Toute société est organisée en fonction d’une hiérarchie reposant sur un rapport de forces.Intégration

Si on veut étudier l’intégration à la société, il faut étudier comment ce processus se déroule.

Étudie l’intégration à la société consisterait à comprendre comment les acteurs sociaux participent à l’avenir de la société.

La société française est engagée au niveau économique dans un processus de mondialisation.

Disparition des frontières nationales.

On devient français parce qu’on n’est pas d’ailleurs.

Recherche de repères identitaires.

Les processus de différenciation :

La différence biologique n’est qu’un support.

Sur cette base s’opère une différenciation sociale.

Toutes les différences sont socialement construites.

* Différenciation en fonction du sexe Aujourd’hui, il y a effritement de la spécialisation des rôles.

* Différenciation en fonction de l’âge

Pouvoir

Encadrement On se sert de l’âge comme support pour une différenciation sociale.

L’âge devient « social » de par le comportement des uns et des autres.

Événements de la vie

D’ordre social

D’ordre biologique

Naissance

Acquisition d’un nom 8 ans Âge de raison Puberté/adolescence

Formation

Passage à l’âge adulte Majorité/travail

Procréation

Maternité/paternité

Vieillissement

Retraite

Mort

Enterrement

La vie est marquée, dans toutes les sociétés, par des pratiques rituelles qui correspondent à des événements sociaux.

La naissance est devenue un choix.

Il n’y a plus de destin.

On demande à tout le monde de choisir son destin.

Les progrès de la science ont permis un allongement important de la vie.

L’autorisation de l’euthanasie est à aujourd’hui soulevée.

Comment est vécue la mort dans les sociétés sécularisée.

Quelle est la place des morts dans notre société.

Questions d’évaluation :

1) Pourquoi l’anthropologie préfère parler de différenciation que de différences ?

2) Quelles transformations de la société moderne ont influencé les cycles de vie ?

Philippe LABROTHE-TORLA et Jean Pierre WARNIER

* Ethnologie – Anthropologie (PUF) 1993

loading...
«
»


Administrateur et rédacteur en chef du site Medix

Partagez ce post

Articles apparentés

·