Bookmark and Share                    Rechercher dans le site  |   Devenir membre
      Accueil       |      Forum     |    Livre D'or      |     Newsletter      |      Contactez-nous    |                                                                                                          Envoyer par mail  |   Imprimer

 
Sémiologie
Sémiologie endocrinienne
Cours de Sémiologie
 

Que pensez-vous de cet article ?

 

 

L'étude de la sémiologie endocrinienne comportera celle de la glande thyroïde, des glandes surrénales et enfin celui du métabolisme glucidique ; nous exclurons de ce cadre l'étude des gonades qui sera envisagée dans la sémiologie génito-urinaire.

A - SÉMIOLOGIE DE LA GLANDE THYROÏDE :

 

 

 

 

 

 

 

1- Rappel anatomo-physiologique :

* Le corps thyroïde est une glande à sécrétion interne située à la face antérieure du cou devant la trachée dont elle est solidaire.

A l'état normal le corps thyroïde pèse 25 à 30 g.

* Le corps thyroïde sécrète les hormones thyroïdiennes : T3 et T4 qui augmentent l'activité métabolique de toutes les cellules de l'organisme.

Cette sécrétion est réglée par une stimuline hypophysaire, la TSH elle-même sous le contrôle de la TRH hypothalamique.

2- L'examen clinique :

La thyroïde est la seule glande endocrine accessible à l'inspection et à la palpation.

* Techniques de l'examen : l'examen de la thyroïde fait appel à la palpation combinée à l'inspection :

- De face : on pratique la palpation de l'isthme et des lobes en faisant fléchir et incliner la tête du sujet vers le côté examiné; cette palpation se fait au repos puis pendant un mouvement de déglutition en faisant boire le sujet à petites gorgées : la thyroïde est mobile avec les mouvements de déglutition.

Ceci permet de mettre en évidence une augmentation de volume ou un nodule, l'existence d'un frémissement ou l'existence d'adénopathies cervicales associées.

En se plaçant derrière le sujet, la même technique sera utilisée que celle de face.

- L'auscultation recherche un souffle au niveau de la thyroïde.

* Résultats :

+ A l'état normal : le corps thyroïde est à peine perceptible à la palpation.

+ Les anomalies du corps thyroïde peuvent être morphologiques ou fonctionnelles.

a) Les anomalies morphologiques sont le goitre et le cancer.

Le goitre : on appelle goitre une augmentation de volume de la thyroïde, il existe plusieurs types de goitre :

- Le goitre simple : augmentation de volume de la thyroïde qui n'est ni inflammatoire, ni cancéreuse, ni accompagnée de signes de dysthyroïdie ; suivant l’épidémiologie on distingue :

• Le goitre endémique : fréquence élevée dans une région (exemple : Grande Kabylie).

• Le goitre sporadique : survenant de façon isolée.

Suivant son aspect morphologique on distingue :

> Le goitre simple diffus : selon son volume.

Type 1 : seulement palpable.

Type 2 : visible à la seule inspection.

Type 3 : énorme goitre en besace.

> Le goitre nodulaire : le plus souvent nodule unique (lobes ou isthme).

- Le goitre avec dysfonctionnement thyroïdien.

Le cancer est une tuméfaction thyroïdienne très dure plus ou moins fixée aux plans profonds, pouvant s'accompagner :

- De signes de compression : de la trachée : dyspnée (gêne respiratoire); de l’oesophage : dysphagie (gêne à la déglutition); du nerf récurrent : dysphonie (trouble de la voix).

- D'adénopathies cervicales : difficiles à mettre en évidence.

b) Les anomalies fonctionnelles :

· Le syndrome d’hyperthyroïdie, ou maladie de Basedow, est caractérisé par les signes suivants :

- un goitre avec signes d'hypervascularisation : à la palpation on retrouve un frémissement : (thrill); à l'auscultation un souffle systolique ou continu;

- une exophtalmie : protrusion des globes oculaires;

- des signes de thyréotoxicose : tremblement, tachycardie, amaigrissement et hypersudation.

· Le syndrome d'hypothyroïdie ou myxoedème, comporte les signes suivants :

- un myxoedème : qui est une infiltration cutanée pseudo-oedémateuse (par une substance muco-polysaccharidique), avec troubles des phanères (poils, cheveux, ongles, dents);

- une bradycardie;

- un ralentissement des activités : physique, psychique, sexuelle.

B - SÉMIOLOGIE DES SURRÉNALES :

1- Rappel anatomo-physiologique :

* Les surrénales sont des glandes endocrines profondes situées au pôle supérieur des reins, donc inaccessibles à l'examen clinique formées de 2 parties : la corticosurrénale et la médullosurrénale.

* La corticosurrénale sécrète :

- Le cortisol qui agit sur le métabolisme des glucides : c'est une hormone hyperglycémiante et il a une action catabolisante sur les protides.

La sécrétion du cortisol est sous la dépendance d'une hormone hypophysaire, l’ACTH, selon le principe général du feed-back, elle-même sous la dépendance de la CRH d'origine hypothalamique.

- L'aldostérone : maintient l'équilibre hydro-électrique de l'organisme en conservant le sodium (tube distal du néphron) et donc l'eau.

La sécrétion de l'aldostérone est peu influencée par l'ACTH.

- Les androgènes.

* La médullosurrénale : sécrète l'adrénaline.

2- Les anomalies des surrénales :

* Les dysfonctionnements des corticosurrénales :

- L'insuffisance surrénale ou maladie d'Addison associe :

· Une mélanodermie.

· Des troubles digestifs : anorexie, nausées, douleur abdominale, diarrhée.

· Une hypotension artérielle.

- L'hypercorticisme ou syndrome de Cushing associe :

· Une obésité facio-tronculaire avec amaigrissement des membres.

· Des signes cutanés : érythrose, vergetures et acné.

· Une hypertension artérielle.

* La tumeur de la médullosurrénale ou phéochromocytome : s'accompagne d'un excès d'adrénaline d'où HTA.

C - LE MÉTABOLISME GLUCIDIQUE ET SES ANOMALIES :

1- Rappel physiologique :

La concentration du glucose sanguin ou glycémie est variable au cours de la journée.

Seule la glycémie à jeun est à un chiffre stable.

Plusieurs hormones règlent l'équilibre glycémique de l'organisme :

- L'insuline sécrétée par les cellules bêta des îlots de Langerhans du pancréas : est une hormone hypoglycémiante.

- Le glucagon sécrété par les cellules alpha des îlots de Langerhans, le cortisol, la STH et les catécholamines : sont des hormones hyperglycémiantes.

2- Les anomalies du métabolisme glucidique :

* Le diabète sucré : est un trouble de la glycorégulation caractérisé par une hyperglycémie.

Trois signes fonctionnels permettent de le suspecter :

- La polyphagie.

- La polydipsie (augmentation de la soif).

- La polyurie (augmentation de la diurèse des 24 heures au-delà de 3 litres).

L'âge du malade permet de distinguer 2 types de diabète :

- Le diabète de la maturité : où le poids est normal ou en excès (obésité) et où la sécrétion d'insuline est conservée.

- Le diabète juvénile : où le sujet est maigre et où la sécrétion d'insuline est effondrée.

* L'hypoglycémie : à l'opposé du diabète l'hypoglycémie est définie comme une diminution de la glycémie, elle peut être :

+ Modérée comprise entre 0,50 à 0,70 g/1, elle va entraîner des signes mineurs :

- Asthénie physique et psychique.

- Sueurs froides.

- Tachycardie avec instabilité tensionnelle.

- Sensation de faim et crampes épigastriques.

+ Sévère : inférieure à 0,50g/l, elle s'accompagne de signes majeurs :

- Coma hypoglycémique avec sueurs abondantes, hypertonie et agitation, signe de Babinski bilatéral, crises convulsives.

On assiste à une disparition rapide des troubles si une injection de sérum glucose hypertonique est faite rapidement.

Les causes des hypoglycémies sont de 2 types :

- Hypoglycémies provoquées : par une injection d'insuline, la prise d'hypoglycémiants oraux ou le jeûne prolongé.

- Les hypoglycémies spontanées : au cours des tumeurs pancréatiques, de l'insuffisance antéhypophysaire, de l'insuffisance corticosurrénale, de l'insuffisance hépatique grave.

RÉCAPUTILATIF DES ANOMALIES FONCTIONNELLES DE LA THYROÏDE :

 

Hyperthyroïdie Maladie de Basedow

Hypothyroïdie Myxoedème

Corps thyroïde

Goitre

Atrophie (inconstante)

Yeux

Exophthalmie

 

Coeur

Tachycardie et Tremblement

Bradycardie

Poids

DAmaigrissement

Augmentation de poids (myxoedème)

Transit digestif

Diarrhée

Constipation

Régulation thermique

Hyperthermie. Thermophobie

Hypothermie. Frilosité

RÉCAPUTILATIP DES ANOMALIES FONCTIONNELLES DE LA CORTICOSURRÉNALE :

 

Maladie de Cushing

Maladie d'Addison

Signes cutanés

Erythrose cervico-faciale

Vergetures

Acné

Mélanodermie

TA

HTA

Hypotension

Poids

Obésité facio-tronculaire

Amaigrissement

Que pensez-vous de cet article ?

  Envoyer par mail Envoyer cette page à un ami  Imprimer Imprimer cette page

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Bold Italic Underline Strike Superscript Subscript Code PHP Code Quote Insert line Bullet list Numeric list Link Email Image Video
 
1000
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
Se souvenir de moi sur cet ordinateur.
 
 

Nombre d'affichage de la page 1232

Copyright 2014 © MedixDz.com - Encyclopédie médicale Medix